• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

A la cérémonie officielle des vœux de la majorité, les franchevillois étaient accueillis par Michel Rantonnet et son mentor Michel Terrot.

Lors du discours officiel, reprenant ses thèmes favoris (la sécurité, la fiscalité, l’entreprise, …) Michel Rantonnet a rapidement donné la parole à Michel Terrot afin que celui-ci invite les présents à la  cérémonie de ses vœux.

Comme à son habitude  Michel Rantonnet laborieux, a pris des largesses avec les chiffres, par moment différents de ceux projetés derrière lui, reconnaissant que les finances communales étaient saines (faible endettement, pas d’emprunt toxique,…) sans préciser que c’était le résultat de notre gestion.

Plusieurs grands thèmes de sa campagne  électorale n’ont pas été abordés comme l’évolution de la population, l’urbanisme, et le logement social.

Puis un film du bilan 2015, dynamique et rythmé conçu comme les spots des partis politiques lors des élections , a permis à plusieurs adjoints de s’exprimer mais rien sur la solidarité, l’urbanisme, l’éducation.

Il a demandé aux franchevillois de se mobiliser contre le barrage écrêteur de crues, sans rappeler   son opposition farouche, précisant que 2016 serait l’année décisive.

Le projet du complexe sportif sera présenté lors des vœux 2017 (300 000€ seront consacrés en 2016 au choix et au travail des architectes) et d’ici la fin de cette année la ville sera dotée d’un nouveau site internet.

Pour terminer le nouveau logo de la ville a été présenté, avec quelques similitudes avec le logo d’au Cœur de Francheville (4 flammes de couleurs différentes évoquant nos 4 quartiers) et un complément “attractive par nature”. Bien entendu,  cela aura un coût car les enveloppes, papier, cartes de visite, sérigraphie sont à changer.

Tout cela devant 300 personnes  issues des milieux associatifs et économiques et peu enclins à s’enthousiasmer.

De la com, encore de la  com, rien que de la com, combien de temps cela va-t-il durer et continuer de leurrer les franchevillois ?

Maurice GUIBERT.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • facebook
  • twitter