• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Le débat ?

Le débat ?

Au moment où la France entière s’interroge dans la discussion et le débat,

Au moment où le Président de la République sollicite les maires pour organiser et fédérer les interventions des citoyens, Michel Rantonnet se met en marge de tous les élus du département et considère qu’à Francheville on n’a pas à réfléchir.

Il faut dire qu’en matière d’ouverture et de débat il en connait un rayon !

Lui, qui a supprimé tous les conseils de quartiers, et toutes les instances citoyennes ;

Lui qui muselle les oppositions lors des séances du conseil municipal et qui s’arroge le droit de corriger les libres paroles dans le bulletin municipal ;

Lui qui traite ses administrés avec désinvolture, au point de ne pas répondre à leurs courriers et les fait recevoir par son directeur de cabinet

Lui qui organise des shows sur l’Yzeron et écarte soigneusement tous ceux qui pourraient lui apporter une contradiction ;

Lui qui prétend réduire le nombre des fonctionnaires territoriaux, n’hésite pas à employer du personnel supplémentaire pour développer sa communication personnelle.

Lui qui se complait à diffuser son image narcissique, comme meilleur vecteur de sa pensée ( pas moins de 13 photos de sa personne dans le n° 143 de Franch’infos) ;

En ce début d’année faisons le rêve d’un maire à l’écoute de ses concitoyens et n’agissant que dans le seul intérêt des Franchevillois.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • facebook
  • twitter