• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

A coeur ouvert: “GESTION CALAMITEUSE”

A coeur ouvert:  “GESTION CALAMITEUSE”

Pour 2014, la diminution des recettes de l’État qui ne représentent en fait que 12 % des recettes de la commune est à comparer avec  la diminution plus que symbolique de la taxe d’habitation votée en 2014.

Cette baisse entre 4 et 15 euros par foyer fiscal  représente une perte cumulée pour les finances de la ville de près de 500 000 € sur ce mandat.

Par pur dogmatisme, la suppression de l’aménagement de 2 locaux supplémentaires destinés aux activités péri-scolaires à l’école du Bourg a privé la commune d’une aide de l’État de 70 000 €, que nous avions obtenue, pour un montant budgété de travaux de 200 000 €.

En cumulant avec le FCTVA qui aurait du être perçu en 2015, les finances de la ville ont perdu 100 000 €.

Concernant la programmation pluri-annuelle d’investissement annoncée pour un montant de plus de 9 millions d’euros dont plus de 6 millions sur les 3 dernières années de ce mandat,  avec une épargne brute en forte diminution, il faudra recourir à l’emprunt. Heureusement que la ville est peu endettée moins de 350 € par habitant par rapport aux communes de même strate.

Enfin il existe de nombreuses contradictions  entre les affirmations faites par le Maire, qui se dit homme de chiffres,  dans l’édito de Franch’Infos de novembre-décembre et la présentation faite par son adjoint aux finances:

–     « la baisse de la dotation de l’État est de 200 000 € pour 2014 » :                                              faux 95 000 €

–     « en 2015 le désengagement de l’État sera de 500 000 € » :                                                         faux 240 000 €

–     « la ville doit dépenser 300 000 € pour financer la réforme des rythmes scolaires » :           faux 125 000 €

–     « Alors que la France refuse de se réformer Francheville boucle son budget ». Pour la première fois depuis que le débat d’orientation budgétaire existe le conseil municipal de Francheville n’a pas eu connaissance d’une première    version du budget 2015, soit disant bouclé, et a du se contenter d’un tableau d’équilibre général beaucoup moins lisible.

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • facebook
  • twitter