• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Francheville avance…. Et franchit le mur du çon!

Francheville avance…. Et franchit le mur du çon!

J’émerge difficilement du bain de stupéfaction, dans lequel m’a plongé la lecture d’un nouveau papier culturel, enrichissant notre commune, le bulletin de Francheville avance.

Cette lecture m’a fait découvrir que je représentais un véritable paradigme de l’ingratitude, de la cécité et de l’amnésie réunies.

En effet, je ne me suis pas rendu compte que la nouvelle cohorte municipale nous avait transféré directement de l’enfer au paradis, nous épargnant le purgatoire.

Qu’allais-je donc faire deux ou trois fois par an dans ce Bruissin abandonné depuis trop longtemps, alors que, rajeuni, je n’y mets plus les pieds (anacoluthe).  

Et nos amis du Collectif Collège (Au Cœur de Francheville, parents d’élèves,…), naïfs et aveugles, qui ne se sont même pas aperçu qu’ils luttaient pour un collège rétréci, qui n’attendait que la lucidité dimensionnelle des nouveaux conquérants. 

Et moi, qui oublie que j’envisageais de déposer un permis de port d’arme pour pouvoir me promener tranquillement dans les rues de la commune.  Quelle économie réalisée, grâce à ce supplément significatif de sûreté offert par nos nouveaux vigiles municipaux. Et tout cela avec des impôts locaux en baisse.

Non, ce n’est pas le mur de l’absurde qu’ils veulent nous faire franchir, c’est le fameux “Mur du çon” cher au “Canard enchaîné”.

 Décidément, j’en veux de plus en plus à certains vaniteux prétendument écolo d’avoir ainsi gâché la qualité de vie de ma petite planète.

 

                                                                                 Jean Claude RAUCH         

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • facebook
  • twitter