• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Dogmatisme et mauvaise gestion.

Dogmatisme et mauvaise gestion.

  Lors du dernier conseil municipal le maire a dû rendre public le rapport de la Chambre Régionale des Comptes relatif à la gestion de Francheville pour les exercices 2009 à 2015. Pour la 4ème fois en 25 ans, la Chambre a validé la gestion de notre commune par les équipes Francheville au Cœur en réaffirmant que « la situation financière de la commune de Francheville est satisfaisante … que Francheville est peu endettée… que la dette par habitant (512 €) reste très inférieure à celle des communes de même strate démographique (944 €)… »  Souhaitons à la municipalité actuelle de présenter, à l’issue de son mandat, un bilan comparable, même si nous avons quelques raisons d’en douter. Ainsi, lors du même conseil, le maire a fait adopter une délibération relative à l’achat par la commune d’une parcelle de terrain constructible pour agrandir d’une vingtaine de places le parking des trois oranges. La réalisation et l’entretien des parkings, comme la quasi totalité de la voirie, relèvent de la compétence de la métropole et il appartenait au maire, conseiller métropolitain, de faire financer cet investissement par le Grand Lyon, à l’instar de ce que le Grand Lyon a fait, en 2013, pour les 80 places du parking de l’ELAN. Il en a été incapable et par dogmatisme, il impose aux Franchevillois la double peine. * Payer des impôts au Grand Lyon (qui serviront aux autres communes) * Payer seuls, plus d’un million d’euros (qui vient s’ajouter aux 200 000 € du parking de la rue du Robert) qui auraient dû être payés par les contribuables de l’agglomération. C’est typiquement un exemple de mauvaise gestion...
2014 : les promesses   …      2017 : le constat

2014 : les promesses … 2017 : le constat

  Ils nous avaient promis : –        « De baisser les impôts » : 2 € de moins par franchevillois en 2014 largement rattrapés depuis. «  sans confisquer votre pouvoir d’achat » : Augmentation des tarifs de tous les services municipaux. –       «  De dépenser moins pour dépenser mieux » : Réductions importantes des heures d’ouvertures des services municipaux d’une demi journée à 3 demi-journées par semaine, réduction de moitié du service de la navette municipale –       « De réussir la mise en place des rythmes scolaires » : Moins de 50 % des élèves participants plus faible taux de tout l’ouest lyonnais –       «  De créer rapidement des places de parking dans chaque quartier» : 18 places supplémentaires à Francheville le haut financées uniquement par les franchevillois. –       «  D’ encourager et soutenir les associations » : Diminution de 11 % du montant des subventions et augmentation des tarifs de location des salles ( + 90 % pour la salle Barbara ) –       «  De maîtriser le développement de l’habitat » : Plusieurs centaines de  logements collectifs  en en chantier et multiplication des  permis de construire accordés. –       « D’ obtenir un accès rapide de Francheville le haut  au métro d’Oullins » : Rien à ce jour d’envisagé alors que Michel Rantonnet siège au SYTRAL. –       « D’encourager le commerce local » : Aucune ouverture de nouveau commerce  alors que plusieurs commerces ont fermé et des locaux sont inoccupés. –       « De moderniser le parc sportif » : Après de nombreux mois perdus, les travaux ne devraient débuter au mieux qu’ en 2018.   Avec Francheville Autrement, Francheville n’avance plus … Francheville s’endort, s’enlise et se dégrade....
Budget 2016 : qui va payer ?

Budget 2016 : qui va payer ?

  Lors des cérémonies des vœux, de nombreuses annonces et présentations ont été faites par Michel RANTONNET : Un film fait par un jeune réalisateur et un nouveau logo Un nouveau site internet pour la fin de l’année L’installation d’un système de vidéo surveillance à Francheville Le maintien des taux d’imposition pour cette année La diminution des aides de l’Etat évaluée à 200 000 € pour cette année Le renouvellement du parc informatique de la mairie Le nouveau programme culturel de la ville Toutes ces annonces, présentations ont été faites sans aucun chiffrage et surtout sans un examen sérieux dans les différentes commissions et en particulier la commission des finances. Nous savons d’ores et déjà que l’installation de caméras de vidéo surveillance ne sera pas subventionnée par l’Etat, car Francheville n’est pas reconnue comme commune prioritaire et donc restera  à la charge du seul budget communal. La programmation  culturelle a été mise en place sans un chiffrage sérieux, avec les coûts réels des différents spectacles  par exemple, à l’exception du coût de l’entrée et des boissons. De plus cette année, sans motif sérieux, le débat d’orientation budgétaire a été repoussé du mois de décembre 2015 (comme habituellement) au mois de février, ce qui aura pour conséquence que le budget ne sera présenté qu’au conseil municipal de mi-mars. Cette décision risque de mettre en difficultés les associations franchevilloises qui ne percevront la subvention municipale qu’au mois d’avril au plus tôt ce qui les obligera à gérer plus d’un trimestre sur leurs fonds propres. Pour financer tous ces projets dont certains n’apparaissent pas une priorité pour les franchevillois, Michel RANTONNET aura-t-il recours à...
Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

A la cérémonie officielle des vœux de la majorité, les franchevillois étaient accueillis par Michel Rantonnet et son mentor Michel Terrot. Lors du discours officiel, reprenant ses thèmes favoris (la sécurité, la fiscalité, l’entreprise, …) Michel Rantonnet a rapidement donné la parole à Michel Terrot afin que celui-ci invite les présents à la  cérémonie de ses vœux. Comme à son habitude  Michel Rantonnet laborieux, a pris des largesses avec les chiffres, par moment différents de ceux projetés derrière lui, reconnaissant que les finances communales étaient saines (faible endettement, pas d’emprunt toxique,…) sans préciser que c’était le résultat de notre gestion. Plusieurs grands thèmes de sa campagne  électorale n’ont pas été abordés comme l’évolution de la population, l’urbanisme, et le logement social. Puis un film du bilan 2015, dynamique et rythmé conçu comme les spots des partis politiques lors des élections , a permis à plusieurs adjoints de s’exprimer mais rien sur la solidarité, l’urbanisme, l’éducation. Il a demandé aux franchevillois de se mobiliser contre le barrage écrêteur de crues, sans rappeler   son opposition farouche, précisant que 2016 serait l’année décisive. Le projet du complexe sportif sera présenté lors des vœux 2017 (300 000€ seront consacrés en 2016 au choix et au travail des architectes) et d’ici la fin de cette année la ville sera dotée d’un nouveau site internet. Pour terminer le nouveau logo de la ville a été présenté, avec quelques similitudes avec le logo d’au Cœur de Francheville (4 flammes de couleurs différentes évoquant nos 4 quartiers) et un complément “attractive par nature”. Bien entendu,  cela aura un coût car les enveloppes, papier, cartes de visite, sérigraphie sont...
En 2014, ils nous avaient promis…

En 2014, ils nous avaient promis…

En  2014, ils nous avaient promis : –       «  de ne pas confisquer votre pouvoir d’achat » –       «  de baisser la fiscalité communale » –       «  de dépenser moins pour dépenser mieux »     Fin 2015, nous constatons : Une baisse de la taxe d’habitation de 2 € * par habitant en 2014, immédiatement corrigée par une hausse de la taxe foncière de 6 €*, par habitant et une nouvelle hausse équivalente pour 2015.   Une hausse de tous les tarifs municipaux de 2 % et en particuliers des services rendus aux enfants de nos écoles Le passage au tarif maximum de ces services pour les enfants scolarisés à Francheville, dont les parents ne résident pas à Francheville. A titre d’exemple : Une famille franchevilloise, avec des revenus moyens, ayant 2 enfants a pu constater : –       Une baisse de 8 € de sa taxe d’habitation en 2014 puis une hausse de 20 € en 2015. –       Une hausse de 24 € pour sa taxe foncière en 2014 et une nouvelle hausse de  24 € en 2015 –       Une hausse des tarifs municipaux de la cantine et de la garderie de  12€ par trimestre. –       Au total c’est une augmentation de  72 €  en 2 ans Vous avez été trompé par l’effet d’annonce de la baisse symbolique de la taxe d’habitation qui, en réalité ne fait que masquer une amputation de votre pouvoir d’achat par les nouveaux élus.   Maurice GUIBERT.   * source ministère des finances «  les comptes des communes »...
A Francheville, le compte n’est pas bon!

A Francheville, le compte n’est pas bon!

  Plus d’un an après les élections, il serait temps que les élus de Francheville Autrement travaillent pour  notre ville. Leur seule ambition était de prendre le pouvoir pour démolir ce qui a permis le rayonnement de Francheville depuis 25 ans et faire des parkings. En affirmant que « le jazz à Francheville coutait 300 000 €. », vous avez été trompés. La régie culturelle dispose, en 2015, sensiblement du même budget qu’en 2013, consacré au salaire des personnels et désormais, aux animations municipales des cadenas de Saint Valentin, aux estivales. La disparition de Fort en Jazz est aujourd’hui une réalité et les chiffres démontrent que, contrairement aux affirmations de leur propagande électorale, aucune économie n’a été réalisée. Les projets financés avec le concours de  l’Etat et du Grand Lyon ont été abandonnés par pure idéologie (réfections de classes au Bourg et parking rue du Robert) La suppression de Fort en Jazz et l’abandon des engagements pris par l’équipe précédente privent Francheville des financements extérieurs de l’Etat, de la Région, du Département et du Grand Lyon. Autant de dépenses, moins de subventions, les comptes sont vite faits, Francheville est bien mal gérée.                                                                                 Annie...