• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Dogmatisme et mauvaise gestion.

Dogmatisme et mauvaise gestion.

  Lors du dernier conseil municipal le maire a dû rendre public le rapport de la Chambre Régionale des Comptes relatif à la gestion de Francheville pour les exercices 2009 à 2015. Pour la 4ème fois en 25 ans, la Chambre a validé la gestion de notre commune par les équipes Francheville au Cœur en réaffirmant que « la situation financière de la commune de Francheville est satisfaisante … que Francheville est peu endettée… que la dette par habitant (512 €) reste très inférieure à celle des communes de même strate démographique (944 €)… »  Souhaitons à la municipalité actuelle de présenter, à l’issue de son mandat, un bilan comparable, même si nous avons quelques raisons d’en douter. Ainsi, lors du même conseil, le maire a fait adopter une délibération relative à l’achat par la commune d’une parcelle de terrain constructible pour agrandir d’une vingtaine de places le parking des trois oranges. La réalisation et l’entretien des parkings, comme la quasi totalité de la voirie, relèvent de la compétence de la métropole et il appartenait au maire, conseiller métropolitain, de faire financer cet investissement par le Grand Lyon, à l’instar de ce que le Grand Lyon a fait, en 2013, pour les 80 places du parking de l’ELAN. Il en a été incapable et par dogmatisme, il impose aux Franchevillois la double peine. * Payer des impôts au Grand Lyon (qui serviront aux autres communes) * Payer seuls, plus d’un million d’euros (qui vient s’ajouter aux 200 000 € du parking de la rue du Robert) qui auraient dû être payés par les contribuables de l’agglomération. C’est typiquement un exemple de mauvaise gestion...