• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Budget 2016 : qui va payer ?

Budget 2016 : qui va payer ?

  Lors des cérémonies des vœux, de nombreuses annonces et présentations ont été faites par Michel RANTONNET : Un film fait par un jeune réalisateur et un nouveau logo Un nouveau site internet pour la fin de l’année L’installation d’un système de vidéo surveillance à Francheville Le maintien des taux d’imposition pour cette année La diminution des aides de l’Etat évaluée à 200 000 € pour cette année Le renouvellement du parc informatique de la mairie Le nouveau programme culturel de la ville Toutes ces annonces, présentations ont été faites sans aucun chiffrage et surtout sans un examen sérieux dans les différentes commissions et en particulier la commission des finances. Nous savons d’ores et déjà que l’installation de caméras de vidéo surveillance ne sera pas subventionnée par l’Etat, car Francheville n’est pas reconnue comme commune prioritaire et donc restera  à la charge du seul budget communal. La programmation  culturelle a été mise en place sans un chiffrage sérieux, avec les coûts réels des différents spectacles  par exemple, à l’exception du coût de l’entrée et des boissons. De plus cette année, sans motif sérieux, le débat d’orientation budgétaire a été repoussé du mois de décembre 2015 (comme habituellement) au mois de février, ce qui aura pour conséquence que le budget ne sera présenté qu’au conseil municipal de mi-mars. Cette décision risque de mettre en difficultés les associations franchevilloises qui ne percevront la subvention municipale qu’au mois d’avril au plus tôt ce qui les obligera à gérer plus d’un trimestre sur leurs fonds propres. Pour financer tous ces projets dont certains n’apparaissent pas une priorité pour les franchevillois, Michel RANTONNET aura-t-il recours à...
Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

Vœux aux franchevillois ou meeting politique ?

A la cérémonie officielle des vœux de la majorité, les franchevillois étaient accueillis par Michel Rantonnet et son mentor Michel Terrot. Lors du discours officiel, reprenant ses thèmes favoris (la sécurité, la fiscalité, l’entreprise, …) Michel Rantonnet a rapidement donné la parole à Michel Terrot afin que celui-ci invite les présents à la  cérémonie de ses vœux. Comme à son habitude  Michel Rantonnet laborieux, a pris des largesses avec les chiffres, par moment différents de ceux projetés derrière lui, reconnaissant que les finances communales étaient saines (faible endettement, pas d’emprunt toxique,…) sans préciser que c’était le résultat de notre gestion. Plusieurs grands thèmes de sa campagne  électorale n’ont pas été abordés comme l’évolution de la population, l’urbanisme, et le logement social. Puis un film du bilan 2015, dynamique et rythmé conçu comme les spots des partis politiques lors des élections , a permis à plusieurs adjoints de s’exprimer mais rien sur la solidarité, l’urbanisme, l’éducation. Il a demandé aux franchevillois de se mobiliser contre le barrage écrêteur de crues, sans rappeler   son opposition farouche, précisant que 2016 serait l’année décisive. Le projet du complexe sportif sera présenté lors des vœux 2017 (300 000€ seront consacrés en 2016 au choix et au travail des architectes) et d’ici la fin de cette année la ville sera dotée d’un nouveau site internet. Pour terminer le nouveau logo de la ville a été présenté, avec quelques similitudes avec le logo d’au Cœur de Francheville (4 flammes de couleurs différentes évoquant nos 4 quartiers) et un complément “attractive par nature”. Bien entendu,  cela aura un coût car les enveloppes, papier, cartes de visite, sérigraphie sont...