• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

Fort du Bruissin : de la culture au culturisme…

Fort du Bruissin : de la culture au culturisme…

Acte 1 : la majorité municipale a décidé de supprimer le Festival de Jazz, sous le prétexte que le nombre de franchevillois participant était insuffisant, sans en informer les partenaires publics et privés et sans débat au conseil municipal. Acte 2 : A compter du mois de janvier 2016, la Régie municipale,  organisme tout à fait légal, chargée de gérer les activités culturelles sera supprimée. Cette entité administrative permettait non seulement de gérer Fort en Jazz et toutes les activités organisées au Fort mais aussi de percevoir les subventions des partenaires publics et surtout le mécénat privé. La « nouvelle politique culturelle » sera dorénavant uniquement financée par nos impôts alors que dans le cadre de la Métropole il y avait une opportunité pour que ce site soit reconnu comme élément culturel structurant. Acte 3 : A la lecture du Progrès du 23 septembre, nous apprenons que le parcours de santé situé au Fort est finalisé, pour un montant de 50 000 €,  alors qu’aucune commission n’a travaillé sur ce dossier. Cet aménagement relativement couteux, équivalent à la subvention totale annuelle accordée aux  associations sportives de la commune correspond- il à une réelle demande des franchevillois ou est-il la « danseuse » de certains ? Maurice...