• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

A coeur ouvert “Francheville…et maintenant ? “

A coeur ouvert “Francheville…et maintenant ? “

Francheville s’était forgée un nom dans le paysage culturel régional. Cette image de qualité lui donnait une identité qui lui permettait de présenter une carte de visite enviée dans la métropole lyonnaise et au-delà. Nous étions fiers de résider dans une ville reconnue et chacun de nous pouvait en recueillir les bénéfices. Les amoureux des arts et du patrimoine, pouvaient s’enorgueillir d’avoir restauré le Fort du Bruissin et accueilli les plus grands noms du jazz contemporain. Les enfants des écoles se souviendront encore longtemps des moments exceptionnels qu’ils ont vécu en côtoyant Michel PORTAL, Didier LOCKWOOD ou Manu DI BANGO. Que nous aimions ou non le jazz, le caractère dynamique de votre ville permettait de valoriser notre cadre de vie et faisait de Francheville une commune attractive. La nouvelle équipe au pouvoir a affirmé que Fort en Jazz coûtait 300 000 €. Elle a supprimé le festival sans concertation en annonçant que l’argent serait redistribué aux associations. Le premier budget présenté le 5 février au CA de la Régie du Fort, montre que la suppression de Fort en Jazz permet tout au plus d’économiser 57 000 € ! Et pas de nouvelle d’une augmentation des subventions versées aux associations ! Arguments trompeurs, promesses non tenues, finances non maîtrisées, casse de ce qui faisait que Francheville était Francheville ! Cette équipe sans projet et sans ambition ne sait-elle que conduire Francheville au déclin ? Dommage, nous avions su associer honnêteté, bonne gestion, animation de la cité et politique culturelle. Qu’en restera-t-il demain ? Claire FAŸ...
A coeur ouvert:  “GESTION CALAMITEUSE”

A coeur ouvert: “GESTION CALAMITEUSE”

Pour 2014, la diminution des recettes de l’État qui ne représentent en fait que 12 % des recettes de la commune est à comparer avec  la diminution plus que symbolique de la taxe d’habitation votée en 2014. Cette baisse entre 4 et 15 euros par foyer fiscal  représente une perte cumulée pour les finances de la ville de près de 500 000 € sur ce mandat. Par pur dogmatisme, la suppression de l’aménagement de 2 locaux supplémentaires destinés aux activités péri-scolaires à l’école du Bourg a privé la commune d’une aide de l’État de 70 000 €, que nous avions obtenue, pour un montant budgété de travaux de 200 000 €. En cumulant avec le FCTVA qui aurait du être perçu en 2015, les finances de la ville ont perdu 100 000 €. Concernant la programmation pluri-annuelle d’investissement annoncée pour un montant de plus de 9 millions d’euros dont plus de 6 millions sur les 3 dernières années de ce mandat,  avec une épargne brute en forte diminution, il faudra recourir à l’emprunt. Heureusement que la ville est peu endettée moins de 350 € par habitant par rapport aux communes de même strate. Enfin il existe de nombreuses contradictions  entre les affirmations faites par le Maire, qui se dit homme de chiffres,  dans l’édito de Franch’Infos de novembre-décembre et la présentation faite par son adjoint aux finances: –     « la baisse de la dotation de l’État est de 200 000 € pour 2014 » :                                              faux 95 000 € –    ...
A coeur ouvert “Gouverner c’est prévoir c’est aussi faire des choix”

A coeur ouvert “Gouverner c’est prévoir c’est aussi faire des choix”

Ils préfèrent le confort des automobilistes à l’éducation de vos enfants :  200 000 € prévus pour l’aménagement de deux locaux pour les activités périscolaires à l’école du Bourg ont été abandonnés et affectées à la construction de 30 places de stationnement rue du Robert alors qu’elles auraient pu être financées par la métropole. 100 000 € sont consacrés à l’achat de caméras de vidéo surveillance au détriment du plan numérique des écoles et des tableaux blancs interactifs. Ils préfèrent diminuer de 11%  le budget du CCAS et augmenter leurs frais de mission de 60%. Par pur dogmatisme, Ils ont supprimé Fort en Jazz pour économiser 57 000 €, au mépris des artistes, des actions éducatives et du rayonnement de Francheville Ils ont balayé le travail fait depuis deux ans avec les associations sur le parc sportif. Ils ont diminué de 44 000 € les subventions aux associations. Ils ont réduit de 15% la subvention aux éducateurs de rue. Ces prétendues économies vont nous coûter très cher en terme de lien social, de relations intergénérationnelles, de solidarité et de fraternité....
A coeur ouvert  “Les années se suivent et (malheureusement) se ressemblent”

A coeur ouvert “Les années se suivent et (malheureusement) se ressemblent”

        En ce début d’année nous aurions pu penser que la nouvelle majorité allait profiter de cette période de fêtes pour revoir ses pratiques vis-à-vis des conseillers municipaux de l’opposition. Lors de différentes cérémonies de vœux organisées par le maire au nom du conseil municipal les règles les plus élémentaires de la démocratie ont été bafouées. Lors des vœux aux seniors, nous n’avons pas été invités ni associés à ce moment festif de rencontre avec les franchevillois. Pour les vœux au personnel, il a fallu une intervention de notre groupe pour que l’invitation nous parvienne. A l’occasion des vœux aux associations, nous étions invités, mais lors du discours du maire nous étions physiquement séparés des élus de la majorité par le podium, avec nos places nominativement attribuées. Le maire s’est contenté de présenter ses adjoints ignorant l’ensemble des conseillers municipaux. Dans un courrier adressé aux élus de Francheville au Cœur, reçu mi-janvier, répondant à une lettre de notre groupe du 10 octobre (plus de 3 mois de délais), la mise à la disposition d’une salle de réunion est de nouveau remise en question. Enfin de façon plus anecdotique la date de la commission des finances qui examine le budget 2015 a été modifiée car initialement elle était le même jour que les vœux du député Michel Terrot. Pour la petite histoire Michel Terrot, depuis qu’il est élu, n’a jamais invité René Lambert en tant que Maire de Francheville, car il considérait que c’était une réunion politique. Maintenant avec Francheville Autrement cette cérémonie se déroule à Francheville et est plus importante que le travail d’une commission municipale...