• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

A coeur ouvert    ” Modestie et honnêteté”

A coeur ouvert ” Modestie et honnêteté”

Un peu de modestie et surtout un peu d’honnêteté ! Rendez à l’équipe précédente ses projets et ses actions ! Les réalisations de ces derniers mois étaient réfléchies, préparées, budgetées et programmées par vos prédécesseurs: l’espace jeunes du Chatelard, l’aire de jeu de l’hôtel de ville, le centre de loisirs du Bourg, les radars pédagogiques, la préparation (mutilée) des rythmes scolaires…etc. Quant au parking de la rue du Robert, il était en effet dans notre programme électoral, car il était la suite logique de l’aménagement du centre Bourg. Ce qui prouve tout simplement qu’une équipe même au bout de 25 ans a encore des projets et du travail à poursuivre ! Rectifions au passage quelques erreurs : A la suite des différents aménagements du Bourg, nous étions à 2 places de plus (et non à moins  40 !) Pour l’instant, ils ont  repris le projet du parking  mais ils ne l’ont ni réalisé en 3 mois, ni même budgeté ! Heureusement, la vie d’une commune ne s’arrête pas le jour des élections ! Le Grand Lyon poursuit les aménagements prévus et les projets préparés avec l’équipe municipale  de longues années à l’avance : aménagements du chemin de Cachenoix (Madame Barbier qui a tout fait pour bloquer l’élargissement du chemin de Cachenoix lorsqu’elle était dans l’opposition, pour protéger sa propriété privée, va-t-elle aujourd’hui qu’elle est adjointe à l’éducation se soumettre à l’intérêt général ?,  des rues des  Hermières, du Temps des cerises … par exemple). Rien ne se décide et rien ne se réalise en si peu de temps. Ah, si ! La suppression du festival de jazz et la mort programmée du centre d’arts, une nouvelle Marianne…et en effet...
A coeur ouvert  ” Yzeron “

A coeur ouvert ” Yzeron “

Un barrage écrêteur de crues est-ce bien utile ? Depuis le mois de septembre le département du Gard subit de nombreuses intempéries au bilan très lourd : morts, dégâts estimés à plusieurs centaines de millions d’euros. Ce département avait déjà été très durement touché en septembre 2002 avec plus de 20 morts et des dégâts considérables. En 2002, la petite commune de Saint Geniès de Malgoirès traversée entre autre par L’Esquielle , affluent du Gardon, avait été envahie par plus de 2 mètres d’eau et les habitants évacués car près de 100 habitations avaient été inondées. Le village était entièrement dévasté : routes, réseaux, bâtiments communaux et habitations. Cette année cette commune n’a pas eu à souffrir des inondations car depuis 2010 elle est protégée par un barrage écrêteur de crues construit sur L’Esquielle. Cet ouvrage écrêtant à partir de la crue décennale, a parfaitement rempli son rôle. Pour des cumuls de pluie supérieurs à 200 mm le débit entrant était de 85 m3 alors que le sortant n’était que de 2 m3. L’ouvrage s’est vidangé en 3 jours. Et que penser de ceux ( le président de la Sauvegarde de la Vallée de Francheville, grand pourfendeur soi-disant écologiste …de moulins à vent ! ) qui osent comparer l’ouvrage de Francheville a la retenue de Sivens destinée à l’agriculture ! Barrage de Saint Geniès de Malgoirès : hauteur 14 m, longueur 210 m, capacité 800 000 m3, partie submergée 17 ha:  coût 5 Millions € Barrage de Francheville : hauteur 23 m, longueur 195 m, capacité 1 200 000 m3, partie submergée 14 ha,  coût 9 millions € Maurice...