• Facebook
  • Google+

Des quartiers où il fait bon vivre, l’expérience d’une équipe.

A coeur ouvert: “La chienlit, l’incompétence et l’isolement”

A coeur ouvert: “La chienlit, l’incompétence et l’isolement”

Heureusement que la salle du conseil municipal est réduite, cela permet à la plupart des franchevillois d’être épargnée du spectacle pitoyable des conseils municipaux. Faire occuper la salle par les sympathisants, multiplier les adresses au public pour chauffer l’ambiance, provoquer par des propos haineux les réactions revanchardes, telles sont les méthodes de la nouvelle majorité pour masquer son incompétence sur le fond des dossiers. Nous assistons à des séances d’une violence inouïe, à un mépris consternant de la parole de l’opposition et à des affirmations de principe étayées par aucune autre analyse que la nécessaire baisse des impôts, conjuguée à la réduction des dotations de l’Etat. Sur le fond, il est illusoire de solliciter une lisibilité de la nouvelle politique municipale, et leur credo préféré est « c’est pas facile mais nous allons réfléchir » Avec un tel comportement on comprend mieux pourquoi les nouveaux élus de Francheville ont été mis à l’écart du concert des communes de l’agglomération, y compris par leurs amis politiques. Francheville a perdu la présidence du syndicat de la gendarmerie et vos impôts vont servir à l’achat de caméras. Francheville n’est plus dans l’exécutif du syndicat contre les crues de l’Yzeron et est inaudible dans sa prétendue lutte contre le barrage. Francheville a choisi l’opposition sectaire dans la Métropole plutôt que de bénéficier des avantages de  l’ inter-communalité. Soyez, néanmoins, assurés que notre équipe va s’efforcer d’apporter aux nouveaux élus majoritaires son expérience et sa réflexion pour éviter à Francheville de perdre six...
A coeur ouvert   “Francheville autre…ment.”

A coeur ouvert “Francheville autre…ment.”

  Il n’aura pas fallu longtemps pour que les affirmations et les promesses électorales  volent en éclat :   Ils vous ont promis plus de concertation et de transparence: Franch’infos est devenu bimestriel; Aucune réunion des conseils de quartier depuis 10 mois ; Plus aucun débat sur les projets importants.   Ils vous ont promis de baisser vos impôts Un symbole d’une dizaine d’euros par an au prix de combien de services publics en moins ; Des rythmes scolaires au rabais, aucune place de crèche supplémentaire, plus de politique culturelle, un fort du Bruissin en jachère, et des prestations désormais payantes… Ce sont vos enfants qui en font les frais !   Ils vous ont promis 100 places de parking dans chaque centre Le Grand Lyon refuse en l’état leur réalisation. Même le parking de la rue du Robert ne sera pas financé par le Grand Lyon. Le contribuable franchevillois devra débourser, seul, 250 000 € pour sa réalisation. Mini baisse d’impôts mais maxi dépenses indues. Faire payer au Franchevillois seul ce qui devrait l’être par la Métropole c’est la démonstration de leur incapacité à bien gérer.   On attend la suite, sans impatience, avec le giratoire de la Chardonnière, une urgence à 800 000 €, le projet de parc sportif élaboré, voté au précédent mandat et revu autoritairement à la baisse ; un centre technique municipal passé à la trappe, sans parler des « rantomontades » sur le barrage, sur le logement social et sur l’anneau des sciences, qui n’engagent que ceux qui y ont...
A coeur ouvert “Sales revers pour les sportifs !”

A coeur ouvert “Sales revers pour les sportifs !”

      En  6 mois Michel Rantonnet a purement et simplement balayé, de plusieurs revers de main,  le projet du Parc sportif, élaboré en concertation avec les associations sportives et voté au conseil municipal de décembre 2013. 1er revers : Le Centre Technique municipal a été supprimé, sans le moindre respect pour le personnel communal et sa sécurité. 2° revers : Abandon des courts de tennis prévus dans notre projet. Quel mépris pour l’ATF et quel manque d’ambition pour les pratiquants du tennis ! 3ème revers : Les espaces dédiés au football avec trois terrains et tribunes semblent être favorisés  au seul prétexte que le football club de Francheville a un projet en faveur des jeunes validé par la ligue de football. L’ampleur de ces espaces est dûe, aussi, au fait que deux élus ont leurs enfants dans cette association ? 4ème revers : Trois terrains de basket extérieurs sont prévus dont 2 mutualisés avec l’athlétisme car ils coupent la piste de course ! Leurs paniers devront être déplacés régulièrement, ce qui exige, à chaque fois, un contrôle technique de sécurité, par une société extérieure. Belle économie pour les frais de fonctionnement ! 5ème revers : L’athlétisme sera le parent pauvre de ce projet avec une  piste de course de 300 m qui ne comporte plus que 4 couloirs (2 de moins que l’équipement actuel)  dont une partie est mutualisée avec le basket. Au centre de la piste, un espace clos dédié au football, qui empêche de réaliser certains exercices d’entraînements. L’espace dédié aux lancers sera totalement déconnecté de la piste. D’ores et déjà, face aux mécontentements des associations concernées et  de notre...
A coeur ouvert    ” Modestie et honnêteté”

A coeur ouvert ” Modestie et honnêteté”

Un peu de modestie et surtout un peu d’honnêteté ! Rendez à l’équipe précédente ses projets et ses actions ! Les réalisations de ces derniers mois étaient réfléchies, préparées, budgetées et programmées par vos prédécesseurs: l’espace jeunes du Chatelard, l’aire de jeu de l’hôtel de ville, le centre de loisirs du Bourg, les radars pédagogiques, la préparation (mutilée) des rythmes scolaires…etc. Quant au parking de la rue du Robert, il était en effet dans notre programme électoral, car il était la suite logique de l’aménagement du centre Bourg. Ce qui prouve tout simplement qu’une équipe même au bout de 25 ans a encore des projets et du travail à poursuivre ! Rectifions au passage quelques erreurs : A la suite des différents aménagements du Bourg, nous étions à 2 places de plus (et non à moins  40 !) Pour l’instant, ils ont  repris le projet du parking  mais ils ne l’ont ni réalisé en 3 mois, ni même budgeté ! Heureusement, la vie d’une commune ne s’arrête pas le jour des élections ! Le Grand Lyon poursuit les aménagements prévus et les projets préparés avec l’équipe municipale  de longues années à l’avance : aménagements du chemin de Cachenoix (Madame Barbier qui a tout fait pour bloquer l’élargissement du chemin de Cachenoix lorsqu’elle était dans l’opposition, pour protéger sa propriété privée, va-t-elle aujourd’hui qu’elle est adjointe à l’éducation se soumettre à l’intérêt général ?,  des rues des  Hermières, du Temps des cerises … par exemple). Rien ne se décide et rien ne se réalise en si peu de temps. Ah, si ! La suppression du festival de jazz et la mort programmée du centre d’arts, une nouvelle Marianne…et en effet...
A coeur ouvert  ” Yzeron “

A coeur ouvert ” Yzeron “

Un barrage écrêteur de crues est-ce bien utile ? Depuis le mois de septembre le département du Gard subit de nombreuses intempéries au bilan très lourd : morts, dégâts estimés à plusieurs centaines de millions d’euros. Ce département avait déjà été très durement touché en septembre 2002 avec plus de 20 morts et des dégâts considérables. En 2002, la petite commune de Saint Geniès de Malgoirès traversée entre autre par L’Esquielle , affluent du Gardon, avait été envahie par plus de 2 mètres d’eau et les habitants évacués car près de 100 habitations avaient été inondées. Le village était entièrement dévasté : routes, réseaux, bâtiments communaux et habitations. Cette année cette commune n’a pas eu à souffrir des inondations car depuis 2010 elle est protégée par un barrage écrêteur de crues construit sur L’Esquielle. Cet ouvrage écrêtant à partir de la crue décennale, a parfaitement rempli son rôle. Pour des cumuls de pluie supérieurs à 200 mm le débit entrant était de 85 m3 alors que le sortant n’était que de 2 m3. L’ouvrage s’est vidangé en 3 jours. Et que penser de ceux ( le président de la Sauvegarde de la Vallée de Francheville, grand pourfendeur soi-disant écologiste …de moulins à vent ! ) qui osent comparer l’ouvrage de Francheville a la retenue de Sivens destinée à l’agriculture ! Barrage de Saint Geniès de Malgoirès : hauteur 14 m, longueur 210 m, capacité 800 000 m3, partie submergée 17 ha:  coût 5 Millions € Barrage de Francheville : hauteur 23 m, longueur 195 m, capacité 1 200 000 m3, partie submergée 14 ha,  coût 9 millions € Maurice...